UEMOA : la BCEAO accélère ses programmes d’inclusion financière

0
La BCEAO veut faire accéder  75% des populations de l’UEMOA  aux services financiers d’ici 2022.

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) est résolument engagée à mettre à niveau et  à   élargir  ses  «infrastructures financières »  afin de mieux inclure les acteurs du développement  socio- économique dans l’écosystème financier de  l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

À cet effet, l’institution a procédé depuis son siège à  Dakar  au lancement  (par vidéo conférence) de la semaine de l’inclusion financière (du 26 novembre au 1erdécembre) , qui se déroule concomitamment dans les 8 états membres sous le thème : «inclusion financière, levier du développement économique et sociale ».

Cette initiative qui entre dans le cadre de  l’élaboration de la stratégie régionale d’inclusion financière a pour objectif majeur d’échanger sur  les problématiques de cette approche mais également de sensibiliser  l’ensemble des acteurs financiers  sur la question.

Pendant  7  jours, les parties prenantes,  responsables d’établissements bancaires et financiers, décideurs publics , directeurs des services centraux, experts, techniciens financiers… , à travers des séries de panels  et forums,  vont  se pencher  sur  les mécanismes, procédés,  défis et enjeux  de cette inclusions financière.

Dans son discours d’allocution,  le Gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné a laissé entendre que  ce processus permettra à une plus grande frange  de la population de l’Union, notamment  les femmes et les jeunes ruraux,   d’accéder aux services financiers. Et du coup, cela  aura pour effet majeur de lutter efficacement contre la pauvreté.

Abondant dans le même sens,   Xavier Michon, secrétaire exécutif Adjoint, UNCDF (UN Capital Development FUnd) ,  a souligné  qu’une étude réalisée au Kenya  a montré que  les téléphones mobiles auraient contribué à sortir   22%  d’individus de  l’extrême pauvreté dans les ménages dirigés par des femmes. L’accès aux services financiers a également  permis aux  agriculteurs de Malawi d’augmenter  leurs offres de 15% , a-t-il révélé.

 

Des objectifs à l’horizon 2022

Face à la presse,  le gouverneur de la BCEAO a souligné que l’objectif principal   est  de faire accéder  75% des populations de l’UEMOA  aux services financiers d’ici 2022. Pour réussir ce pari, la banque  centrale mettra en œuvre  un cadre réglementaire juridique favorable  et des mécanismes nécessaires  pour  aider les acteurs économiques, notamment les PME et les entrepreneurs,  à accéder aux services financiers.

Le gouverneur de la BCEAO rappelle que  son institution a élaboré un programme consistant  à résorber  le besoin de financement  des PME , estimé aujourd’hui  à 331 milliards de dollars,  et à les aider à  accéder davantage aux crédits bancaires.

Ainsi,  la  « banque des banques »  va créer des structures agréées qui vont accompagner  50 à 60 PME à  l’élaboration de plans financiers (expertises comptables, évaluation coût/risques …). “Cela permettra  aux PME  d’être plus crédibles envers les banques”, relève t-on. .

À noter qu’en 2017, près de 600 Structures financières décentralisées (SFD) et 38 initiatives de services financiers via le téléphone mobile ont été dénombrés  au sein de l’UEMOA. Il a été également  constaté que les services financiers postaux et les sociétés de transferts rapides contribuent à enrichir le paysage financier et à améliorer la situation de l’inclusion financière dans l’Union.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here