Cameroun : vers une assignation (formelle) de la BPCE et la BCP en justice

0

Deux avocats camerounais, Me Michel Janvier Voukeng et Guy-Alain Tougoua, représentant un collectif d’hommes d’affaires, s’apprêtent à déposer une plainte ce jour contre la Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) et le marocain Banque centrale populaire (BCP) qui est sur le point de reprendre ses actifs dans la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec).

Cette plainte fait suite à une requête déposée en octobre dernier devant la Commission nationale de la concurrence. Dans un courrier en date du 13 novembre, l’organisation avait donné suite favorable.

« Conformément aux dispositions de la loi relative à la concurrence, la commission entend mener les diligences nécessaires afin de s’assurer que l’opération de concentration concernée sera menée dans le strict respect des dispositions prévues par la législation en vigueur en la manière », a-t-elle indiqué.

Coté plaignants, l’on estime que « l’exclusion des nationaux tant personnes physiques que morales du processus de la cession de la Bicec est une violation grave des principes constitutionnels et de droit public et privé en vigueur au Cameroun ».

En rappel, la cession sujette de la plainte a fait l’objet d’une entente entre la BPCE et la BCP depuis septembre dernier. Les deux parties étaient en attente de l’avis des autorités réglementaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here