Les banques cotées à la BRVM carburent à deux chiffres…

1

Par Daniel Aggre, Sika Advisory.


Dans un contexte d’exploitation difficile avec l’entrée en vigueur des dispositions baloises et la liquidation du Groupe SAFCACAO, les banques cotées à la BRVM ont été éprouvées mais elles parviennent tout de même à dégager un bénéfice net en hausse de +11% à 192,6 Mrds FCFA au 30 juin 2018 contre 173,5 Mrds FCFA une année auparavant.

Le Groupe ECOBANK et la SIB sont les établissements qui affichent les plus fortes progressions de bénéfice net. Pour les deux établissements, le bénéfice net est hausse de 31%, à 94,7 Mrds FCFA pour le Groupe ECOBANK et à 12,6 Mrds FCFA pour la SIB, et ce, malgré une provision de 50% de ses créances détenues sur SAF CACAO.

Malgré une contraction de son PNB de 2%, BOA SENEGAL parvient à dégager un résultat net en progression de +23% à 3,8 Mrds FCFA.

Par ailleurs, BOA SENEGAL, ECOBANK CI, BOA BURKINA FASO, BOA COTE D’IVOIRE et CORIS BANK INTERNATIONAL affichent une croissance à deux chiffres de leur bénéfice net.

Le trio (SGBCI, BICICI et NSIA BANQUE C) a enregistré les plus fortes contractions de leur bénéficie net en raison d’importantes provisions effectué du fait de leur exposition sur le dossier SAFCACAO.

Celui de la SGBCI s’est contracté de 16% à 19,7 Mrds FCFA, tandis que celui de la BICICI a reculé de 30% à 4,2 Mrds FCFA. Au niveau des NSIA BANQUE, après avoir passé une provision de 50% de son exposition sur le dossier SAFCACAO, son bénéfice net s’est affaissé de 57% à 4,56 Mrds FCFA.

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. A l’attention des petits investisseurs de la BRVM : Il y a une et une seule explication à la baisse continue des cours à la BRVM : les poids lourds de la bourse qui nous ont vendu les actions deux à trois fois plus cher quand la bourse était au sommet ont leurs caisses toujours pleines de milliards et sont en train discrètement de nous racheter les mêmes actions à vil prix pour reconstituer leurs stocks. En baissant les prix ils veulent faire d’une pierre deux coups  :  pousser les apprentis investisseurs à vendre sous l’effet de la panique et en plus acheter moins cher. Toute autre explication n’est que de la distraction et de la désinformation. Ne cedez surtout pas à la panique. Toutes les bourses du monde sont manipulées de la même façon et c’est toujours les petits investisseurs qui enrichissent les investisseurs professionnels. Il y a une main invisible qui fixe les prix de chaque action à chaque séance de cotation. Si vous avez de l’argent c’est le moment d’acheter parce que c’est ce que les professionnels font actuellement. Les vrais investisseurs savent que la bourse c’est 95% de psychologie et les 5% sont utilisés pour savoir quelle action acheter ou vendre. Si la baisse dure depuis bientôt trois ans c’est tout simplement parce que très peu de gens vendent leurs actions à des prix aussi bas que les prix actuels. En plus ces poids lourds sont insatiables. Pour le moment, leur plan ne semble pas fonctionner comme prevu et ils n’arrivent pas à reconstituer leurs stocks d’actions avant de lancer la prochaine campagne de vente en faisant monter les prix. Si vous vendez maintenant, vous allez probablement rater le train de la prochaine hausse qui arrivera tôt ou tard.
    La première qualité d’un bon investisseur c’est la patience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here