Affaire du journaliste Khashkoggi: les menaces de Trump font plonger la Bourse de Riyad

0
Une affaire digne des carnets rouge du KHB de l'époque de la guerre froide.

L’Arabie saoudite a annoncé dimanche qu’elle réagirait à toute “menace” à son encontre, alors que son marché boursier s’effondrait à la suite de l’avertissement du président américain, Donald Trump,  de “punition sévère” suite à la  disparition du journaliste  Jamal Khashoggi, collaborateur  du Washington Post, présumé assassiné dans les locaux de l’ambassade saoudienne en Turquie.

La Bourse de  Riyad a  chuté dimanche de 7% en début de séance et-ce suite aux menaces du président américain. Il s’agit de la plus forte chute de la place financière saoudienne depuis décembre 2014. Quelque  182 de ses 186 actions inscrites ont enregistré des pertes en début de l’après-midi du dimanche. Le marché a compensé une partie des pertes, clôturant à la baisse de 3,5% pour la journée.


Le journaliste n’a plus été revu depuis qu’il était  entré au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul le 2 octobre.  Les autorités turcs craignent que des agents saoudiens aient tué et démembré Khashoggi après son entrée au consulat.  Le royaume a qualifié les allégations de “sans fondement”, sans toutefois  fourni une  preuve que le journaliste a bien quitté le consultat.

 

Depuis, les pressions et les condamnations se suivent. Le forum d’investissement que le royaume prévoyait d’organiser prochainement sous le  nom de “Davos dans le désert” connaît une série d’annulations. Dans une interview parue  ce dimanche, Trump a déclaré dans l’émission “60 minutes” de CBS que les conséquences d’une implication de l’Arabie saoudite seraient “graves”. C’est toute la stratégie agressive du réformateur  prince héritier Mohamed Bin Salman (MBS) qui est menacée par cette affaire digne des carnets rouges du KGB.


        

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here