Fitch ramène la notation souveraine du Gabon de “négative” à “stable”

0
Ali Bongo, président du Gabon.

Les autorités gabonaises peuvent souffler. L’agence de notation Fitch Rating vient de ramener la perspective attachée à la note du pays de “négative” à “stable”. Il s’agit d’une perspective positive de consolidation de l’appréciation de la signature de ce petit pays pétrolier autour de “B”, note commune à la quasi-totalité des pays d’Afrique subsaharienne. 

Selon Fitch Ratings, le mécanisme élargi de crédit (MEDC) auquel le gouvernement a souscrit en collaboration avec le Fonds monétaire international (FMI) a permis au pays de limiter ses tensions de trésorerie. L’agence pense également que les réformes engagées par le gouvernement vont dans le bon sens.

«Après la faible mise en œuvre du programme en 2017 et au premier semestre de 2017, le gouvernement a adopté un vaste programme de réformes et mené à bien les six actions préalables requises pour mener à bien le deuxième examen dans le cadre du mécanisme élargi de financement du FMI”, souligne Fitch.

Les mesures visent notamment à remettre l’assainissement budgétaire sur les rails, notamment en supprimant les exonérations fiscales, en adoptant un budget révisé pour 2018 et en annulant les dépenses.

Le budget révisé prévoit de nouvelles mesures de mobilisation des recettes de 1,5% du PIB et des réductions de dépenses de 1,4% du PIB. La cote de crédit de Standard & Poor’s pour le Gabon est N / A avec des perspectives n / a. La cote de crédit de Moody’s pour le Gabon a été fixée pour la dernière fois à Caa1 avec une perspective stable.

En règle générale, les fonds souverains, les fonds de pension et d’autres investisseurs utilisent une notation de crédit pour évaluer la solvabilité du Gabon, ce qui a un impact considérable sur les coûts d’emprunt du pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici