Le Congo-Brazzavile lance la mise en production d’un nouveau puits pétrolier

0

Annoncée ce week-end, la mise en production du puits pétrolier Tilapia 103 au Congo, par la société Petro Kouilou, est prévue pour ce mercredi 15 août 2018.

S’exprimant à l’occasion d’une cérémonie dédiée au lancement de la campagne de forage, dans le village de Holl Moni, (département du Kouilou), James Berwick, l’administrateur général de l’opérateur pétrolier, a indiqué que «[…] le forage du puits pétrolier Tilapia 103 durera soixante-huit jours et […] qu’il sera forer jusqu’à une profondeur de 2 700 mètres en vue de tester le réservoir de Ndjéno ». Il a par ailleurs rappelé que « la mise en production de ce puits est le résultat du travail de la société Petro Kouilou et l’ensemble de ses partenaires basés au Congo et en Angleterre».

Situé au nord de Pointe-Noire, le gisement a été découvert en 1990 dans le permis d’exploitation Marine III par la société Elf Congo, qui l’a cédé à l’Etat congolais en 1993. Celui-ci l’a ensuite attribué au chinois SNPC en 2005, pour une durée initiale de 10 ans. Le contrat a par la suite été renouvelé en 2014 avec Petro Kouilou, filiale du canadien Anglo-African Oil & Gas comme opérateur, et la SNPC comme titulaire du permis.

Le démarrage du puits pétrolier Tilapia 103, avec l’accroissement attendu de la production pétrolière, devrait ainsi permettre au Congo de se rapprocher de son objectif de 350.000 barils /jour en 2018, fixé par leministre congolais des hydrocarbures, Jean Marc Thysttère Tchicaya, à l’occasion de la troisième conférence internationale sur les hydrocarbures de la République du Congo, tenue en avril 2017.

Mais surtout, après la mise en exploitation en mars 2017 de l’importantgisement Moho-Nord/ phase 2 (20 % de la production d’or noir du pays), opéré par la compagnie pétrolière Total E&P, cette nouvelle mise en production devrait apporter une nouvelle bouffée d’oxygène aux finances publiques congolaises, très affectées par la chute des cours du pétrole au cours des dernières années. La diversification économique, elle, attendra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here