BVMAC-DSX: retard budgétaire dans l’ agenda de fusion

0
Une fusion en retard à l’allumage.

Le deadline du 30 septembre 2018 retenu pour la fusion effective de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC) et la Douala Stock Exchange (DSX) d’une part et, d’autre part, celle de la la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) et de la Commission des marchés financiers (CMF), a peu de chances d’être respecté.  

 

Pour cause, le retard mis dans le déblocage des fonds nécessaires au financement des budgets déjà votés, soit 1 milliard de FCA. La première phase de cette fusion, qui concerne les régulateurs, nécessite 495 millions de FCFA. 

La BEAC qui s’est vu notifiée par le comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC), le 12 avril 2018, de débloquer les financements pour se faire rembourser ultérieurement par le Fonds de développement de la Communauté (FODEC) jouerait -elle à une course de lenteur ?

Au retard dans le financement s’ajoute une chape de plomb qui entoure  désormais le dossier. Les acteurs agréés, les régulateurs et les privés manquent cruellement d’informations.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis