Hommage à Samir Amin, le théoricien du développement inégal

0
Dans la vision de Samir Amin, la périphérie est bloquée dans son développement par le système de l’échange inégal.

Le professeur Samir Amin, directeur  du Forum du Tiers Monde, est décédé dimanche 12 août 2018 à Paris à l’âge de 87 ans.  Une perte pour le monde de l’économie et les cercles progressistes du Nord et du Sud. «Un Baobab est tombé», écrit le professeur Saliou Sy de l’Ecole de Dakar en hommage à l’économiste  franco-égyptien qui résidait au Sénégal depuis plus de 40 ans. 

Professeur agrégé de sciences économiques, Samir Amin,  né au Caire en 1931,  a bouleversé le monde de l’économie du développement avec son immense livre intitulé: « Le développement inégal. Essai sur les formations sociales du capitalisme périphérique, Paris, Éd. de Minuit »,  paru en 1973 et analysant  les modes de production tributaire à la périphérie et le mode de production capitaliste au centre.


Rencontre avec Samir Amin (2014):

«Nous vivons l’automne du capitalisme mais pas encore le printemps des peuples»


 

Dans la vision de Samir Amin, la périphérie est bloquée dans son développement par le système de l’échange inégal. Pour sortir de ce cercle infernal, les économies de la périphérie doivent initier un processus de développement autocentré. 

Si  l’argentin Raul Prebsch, fondateur de l’école l’école du desarrollismo, a livré un diagnostic fondamental de l’évolution des produits de base et des produits manufacturés en temps de récession (les derniers cités augmentant plus vite), Samir Amin, lui, a ciselé la théorie du développement en se démarquant du marxisme -léninisme en vogue dans les années 70 et en puisant son raisonnement à partir de l’histoire.

 

La théorie du développement autocentré 

La théorie du  “loi du développement inégal » distingue deux grandes étapes de l’histoire, la phase pré-capitaliste  et la phase capitaliste. Le développement du centre proviendrait historiquement de formes d’accumulation violentes (rapts, esclavage, colonisation, etc) puis, dans l’ère moderne, de progrés techniques et de rendements du  capital. Le rattrapage du centre par la périphérie ne peut se faire qu’à travers la création d’autres centres.

 

 Une expérience africaine 

De 1957 à 1960, il a travaillé dans l’administration égyptienne du développement économique puis conseiller du gouvernement du Mali de 1960 à 1963 , avant d”être nommé professeur aux universités de Poitiers, Dakar et Vincennes. Il a été à partir de 1970, directeur de l’institut africain de développement économique et de planification de Dakar, puis à partir de juin 1980, directeur de recherches concernant les stratégies pour le futur de l’Afrique. 

 

 


Bliographie de Samir Amin (Source: les éditions de Minuit )

Bibliographie (extrait) : 

* L’Égypte nassérienne, sous le pseudonyme de Hassan Riad (Minuit, 1964). 

* Trois expériences africaines de développement. Le Mali, la Guinée et le Ghana (Presses universitaires de France, 1965). 

* L’Économie du Magreb. Tome I : La colonisation et la décolonisation ; Tome II : Les Perspectives d’avenir (Minuit, 1966, 2 vol.). 

* Le Développement du capitalisme en Côte d’Ivoire (Minuit, 1967). 

* Le Monde des affaires sénégalais (Minuit, 1969). 

* Le Magreb moderne (Minuit, 1970). 

* L’Afrique de l’Ouest bloquée. Économie politique de la colonisation. 1880-1970 (Minuit, 1971).

* Histoire économique du Congo, 1880-1968, avec Catherine Coquery-Vidrovitch (Anthropos, 1970). 

* L’Accumulation à l’échelle mondiale. Critique de la théorie du sous-développement (Institut fondamental d’Afrique noire, Dakar / Anthropos, 1970 ; nouvelle édition, 1988). 

* Le Développement inégal. Essai sur les formations sociales du capitalisme périphérique (Minuit, 1973). 

* L’Échange inégal et la loi de la valeur (Institut fondamental d’Afrique noire, Dakar / Anthropos, 1973 ; nouvelle édition revue et corrigée, 1988). 

* Collection d’études sur le développement économique et social, avec J. C. Saigal, Peter A. Cornelisse (NEAS, 1973). 

* La Question paysanne et le capitalisme, avec Kostas Vergopoulos (IDEP / Anthropos, 1974). 

* La Crise de l’impérialisme, avec Alexandre Faire, Mahmoud Hussein et Gustave Massiah (Minuit, 1975).

* L’Impérialisme et le développement inégal (Minuit, 1976). 

* La Nation arabe. Nationalisme et luttes de classes (Minuit, 1976).

* La Loi de la valeur et le matérialisme historique (Minuit, 1977).

* Classe et nation. Dans l’histoire et la crise contemporaine (Minuit, 1979).

* L’Économie arabe contemporaine (Minuit, 1980).

* L’Avenir du maoïsme (Minuit, 1981).

* Accumulation, dépendance et sous développement. Sociétés précapitalistes et capitalisme, avec André Gunder-Franck (Anthropos, 1981). 

* L’Avenir industriel de l’Afrique, avec Alexandre Faire, Daniel Malkin (L’Harmattan, 1981). 

* Irak et Syrie. Du projet national à la transnationalisation, 1960-1980 (Minuit, 1982).

* La Déconnexion. Pour sortir du système mondial (La Découverte, 1986). 

* La Méditerranée dans le monde. Les enjeux de la transnationalisation, avec Yachir Fayçal (La Découverte, 1988). 

* L’Eurocentrisme. Critique d’une idéologie (Anthropos, 1988). 

* Impérialisme et sous-développement en Afrique (Anthropos, 1988). 

* La Faillite du développement en Afrique et dans le tiers monde. Une analyse politique (L’Harmattan, 1989). 

* L’Empire du chaos. La nouvelle mondialisation capitaliste (L’Harmattan, 1991). 

* Les Enjeux stratégiques en Méditerranée (L’Harmattan, 1992). 

* L’Ethnie à l’assaut des nations. Yougoslavie, Éthiopie (L’Harmattan, 1992). 

* Itinéraire intellectuel. Regards sur le demi-siècle, 1945-90 (L’Harmattan, 1993). 

* Afrique et monde arabe, échec de l’insertion internationale, avec Hakim Ben Hammouda, Bernard Founou-Tchuigoua (L’Harmattan, 1995). 

* La Gestion capitaliste de la crise. Le cinquantième anniversaire des institutions de Bretton-Woods (L’Harmattan, 1995). 

* Les Défis de la mondialisation (L’Harmattan, 1996). 

* Critique de l’air du temps. Le cent cinquantième anniversaire du manifeste communiste (L’Harmattan, 1997). 

* USA, l’hégémonisme des États-Unis et l’effacement du projet européen (L’Harmattan, 2000). 

* Au delà du capitalisme sénile. Pour un XXI° siècle non-américain (Presses universitaires de France, 2002). 

* Le Virus libéral (Le Temps des cerises, 2003). 

* Le Monde arabe. Enjeux sociaux, perspectives méditerranéennes, avec Ali El Kenz (L’Harmattan, 2003). 

* Pour un monde multipolaire (Syllepse, 2005). 

* Crise de l’eurocentrisme (Le Temps des cerises, 2005).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici