Le groupe Rougier cède des filiales en Afrique pour rationaliser son portefeuille d’activités

0
Après avoir été placé en redressement judiciaire au mois de mars dernier afin de mettre en œuvre d’importantes actions de restructuration, le groupe français Rougier a finalement cédé, la semaine dernière, des filiales de sa branche Afrique au Cameroun et en Centrafrique.
Selon un communiqué diffusé à cet effet, le groupe indique que « le Tribunal de commerce de Poitiers a autorisé, lors de l’audience du 13 juillet dernier, l’ensemble du processus de vente au Cameroun de la Société forestière et industrielle de la Doumé (SFID), de la Société Cambois, de la Société Sud Participation et en Centrafrique de la Société Rougier Sangha-Mbaéré (RSM) ».
« Les sociétés SFID, Cambois, Sud participation et RSM ont été acquises par la société Sodinaf (Société de distribution nouvelle d’Afrique) suite aux signatures définitives effectuées le 16 juillet à Douala. Cette entreprise camerounaise a été choisie pour la qualité de son projet qui contribuera à assurer la pérennité des activités cédées », explique le groupe français dans le document.
Selon Rougier, « la réalisation de cette opération de cession permet de rationaliser le portefeuille d’activités du Groupe ».
Il est à préciser que les autres sociétés françaises et africaines du groupe ne sont pas concernées, la filiale française d’importation, Rougier Sylvaco Panneaux, disposant par exemple d’une autonomie économique et financière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here