Bourse de Casablanca : le gendarme sanctionne

0

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de rendre publiques les premières décisions du Collège des sanctions.

Ainsi, sixintervenants sur le marché ont été sanctionnés pour différents manquements. La sanction la plus lourde est infligée à Stroc Indusgrie qui récolte un blâme et une amende de 200 000 dirhams. Virtuellement dans une procédure de redressement judiciaire, la Société de Travaux de Réalisation d’Ouvrage et de Construction Industrielle (STROC Industries) s’est vu reprocher le retard de publication de ses  états financiers au titre du premier semestre 2016.

 

Autre entité épinglée, Africapital Management qui doit payer 400 000 dirhams en plus d’un avertissement.

Pour leur part, CDG Capital Bourse, CDG Capital Gestion et AD Capital doivent s’acquitter d’une amende de respectivement 39 000 dirhams, 81 000 dirhams et 15 000 dirhams. CDG Capital Bourse est amendée pour non respect du ratio de la valeur totale des positions nettes d’un même client.

Attijariwafa Bank écope d’un simple avertissement pour entre autres «Insuffisance de moyens techniques pour  l’exercice de l’activité de prêt/emprunt de titres et Insuffisances au niveau des contrôles des opérations de prêt/emprunt de titres.

Le collège de sanctions de l’AMMC est un Organe autonome chargé d’instruire tous les dossiers pouvant faire l’objet d’une sanction administrative ou pénale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here