En difficultés financières, le fonds Abraaj risque la faillite

0
Signe des difficultés d'Abraaj, le fondateur et CEO de la firme, Arif Naqvi, s'est retiré de la gestion quotidienne.

Le célèbre fonds du Moyen-Orient est au bord du gouffre.  En difficultés financières, Abraaj devrait signer ce lundi 11 juin  un accord de restructuration avec l’approbation de ses créanciers. Seulement, la Public Institution for Social Security (PIFSS), fonds  de pension Koweitien, gros créditeur d’Abraaj, exige la liquidation pure et simple du fonds de private equity à cause d’un défaut de paiement intervenu le 3 juin dernier et portant  sur 100 millions de dollars.

Par conséquent,PIFSS a envoyé une notification de liquidation au siège d’Abraaj dans les Iles Caimans. Sous la pression de divers créanciers, la firme a présenté un plan de restructuration portant sur 1 milliard de dollars.

Selon les informations, la branche d’investissement pourrait être scindée de la holding Abraaj et cédée au plus offrant. Dans les milieux financiers, des observateurs estiment que Abraaj s’est comporté dernièrement beaucoup plus en banque d’investissements qu’en fonds de private equity.

Abraaj qui commencé ses activités en 2002 sous la houlette du financier pakistanais Arif Naqvi,  gère aujourd’hui  un portefeuille de 14 milliards de dollars. Les   suspicions ont commencé en février dernier suite à un  audit commandité par les créanciers d’Abraaj sur la base de soupçons de mauvaise gestion portant sur 1 milliard de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici