MBA ESG lance un MBA spécialisé « Intelligence économique et marchés africains »

0

Afin de relever le challenge de la pénétration des marchés africains et celui du développement des entreprises sur ce continent, les MBA ESG ouvrent à la rentrée 2018 un nouveau MBA spécialisé « Intelligence économique et marchés africains ».

D’une durée d’un an, cette formation en alternance vise à former des professionnels capables de répondre aux besoins spécifiques des entreprises déjà présentes ou désireuses de s’implanter en Afrique. L’Afrique attire de plus en plus de multinationales et d’investisseurs internationaux.

Pour s’implanter et se développer sur ce continent avec succès, les décideurs ont besoin d’informations à haute valeur ajoutée permettant de comprendre l’environnement, minimiser l’incertitude et anticiper les besoins futurs du marché. C’est afin de relever ces défis que les MBA ESG proposent pour la rentrée 2018 une nouvelle formation dédiée à l’intelligence économique et aux marchés africains, en partenariat avec le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique (CAVIE).

 

Les objectifs de ce programme sont notamment de former des professionnels de la collecte d’informations de sources électroniques et humaines, de la veille concurrentielle, de l’investigation économique et financière, de l’analyse stratégique, de l’influence et de la contreinfluence et de la diffusion sécurisée de l’information utile à la prise de décision.

Cette formation d’un an sera ouverte aux diplômés BAC+4/5 d’école de commerce et d’ingénieur, des cursus de sciences juridiques et politiques, des sciences économiques et de gestion ainsi qu’aux cadres, diplomates et officiers en reconversion totalisant au minimum 5 ans d’expérience et désireux de travailler en Afrique ou sur les questions africaines.

La professionnalisation étant au cœur de ce programme, les étudiants partageront leur temps entre l’école et l’entreprise. Ils participeront à des conférences d’experts, des séminaires de prise de parole, des soirées thématiques, des présentations d’études de cas et des retours d’expérience d’intervenants exerçant sur les marchés africains depuis plusieurs années. C’est notamment le cas de Guy GWETH, responsable de cette formation, consultant en intelligence économique et due diligence depuis 11 ans et en charge de «Doing Business in Africa» à Centrale Supelec et EMLyon depuis 6 ans.

Pour ce MBA, il s’est entouré d’un écosystème d’entreprises solides et d’un cabinet de chasseurs de têtes basé en Afrique du Sud dont le but sera de détecter, recruter et placer M les diplômés du programme.

A l’issue de cette formation les débouchés sont multiples : consultants, responsables de veille, d’intelligence économique au sein des grands groupes, dans des entreprises locales, ou encore pour les pouvoirs publics. « Les besoins croissants des opérateurs économiques internationaux ont mis une pression telle, sur les marchés africains, qu’il était urgent de créer un programme capable de former des professionnels d’un genre nouveau en termes de réactivité, de flexibilité, de précision, d’innovation, de maîtrise du terrain africain et d’ouverture au monde. » précise Ababacar MBENGUE, HEC PhD, premier professeur agrégé en gestion d’Afrique subsaharienne et intervenant du programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici