Zoom sur le potentiel du capital-investissement en Afrique

0

La 15ème conférence annuelle de l’African Private Equity and Venture Capital Association (AVCA) a débuté aujourd’hui avec des conférenciers, panélistes et investisseurs de renommée. La conférence accueille les 600 principaux leaders du capital-investissement, qui représentent plus de 1300 milliards de dollars d’actifs, pour débattre des tendances clés qui ont un impact sur les investissements sur le continent africain au cours de l’année 2018 et au-delà.

Le quatrième sommet annuel GP-LP de dimanche, co-présidé par Hurley Doddy, directeur général et associé fondateur chez Emerging Capital Partners et Murray Grant, directeur général, responsable de l’Intermediated Equity du Groupe CDC, a servi de plateforme pour les gestionnaires de fonds et investisseurs pour discuter des questions pertinentes auxquelles est confrontée l’industrie africaine du capital-investissement et du capital-risque.

Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale du Maroc, a ouvert la conférence avec un discours sur les opportunités du capital-investissement dans le secteur du tourisme, avant de participer à une conversation durant laquelle elle a salué les progrès du Maroc et souligné les perspectives positives pour l’investissement dans le pays. Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général exécutif chez BMCE Bank of Africa a également fait remarquer « qu’il existe des opportunités dans les secteurs tels que l’éducation ou la santé, qui étaient moins visibles auparavant ». Un panel avec Albert Alsina, fondateur et PDG de Mediterrania Capital Partners et Ziad Oueslati, directeur général et co-fondateur d’AfricInvest, a été à la source d’un débat sur la stabilité croissante de l’Afrique du Nord, au cours duquel M. Oueslati a souligné que « la région a connu des années mouvementées mais la confiance des investisseurs a été restaurée et l’Afrique du Nord est devenue de plus en plus attrayante ».

Lors d’un entretien avec Nigel Wellings, associé chez Clifford Chance, Murray Grant, directeur général, responsable de l’Intermediated Equity du Groupe CDC, a souligné la mission de CDC dans le soutien aux entreprises qui ont un succès commercial ainsi qu’un impact important en matière de création d’emplois. Il a également noté que « la création d’emplois et la durabilité doivent être au cœur des investissements en Afrique ».

Lors d’une table ronde axée sur le secteur de l’énergie, Wale Shonibare, directeur pour les solutions financières d’énergie, politique et règlementation chez la Banque Africaine de Développement (BAD), a déclaré que les africains « doivent être en mesure d’échanger de l’énergie entre leurs pays et de donner la priorité à la construction de connexions et de pools énergétiques ». Cette discussion a servi de prélude à la prochaine table ronde à huis clos de la BAD sur le programme « Facility for Energy Inclusion (FEI) ». Le FEI vise à financer des projets énergétiques à petite échelle avec pour objectif d’agréger des capitaux, de structurer des projets viables et d’accélérer leur construction afin d’accroître l’accès à l’énergie propre à travers l’Afrique.

Un panel avec Patrice Backer, directeur des investissements chez AFIG Funds, et John Opubor, directeur général chez Coronation Capital, a débattu des meilleures stratégies pour dénicher les entreprises à fort potentiel tandis qu’une discussion avec Sebastien Boyé, directeur des investissements chez Investisseurs & Partenaires, s’est penchée sur le capital-investissement dans les zones fragiles et de conflit.

Dr Boutheina Ben Yaghlane Ben Slimane, directrice générale de la Caisse des Dépôts et Consignations a rappelé lors d’un entretien que « les fonds de dépôts africains sont essentiels pour soutenir les PME, qui sont un moteur clé de la croissance en Tunisie ». Cela a conduit à une discussion sur l’importance des fonds de pension en Afrique et sur la façon dont d’autres fonds de dépôt comme CDC Tunisie tirent parti des opportunités d’investissement à long terme en diversifiant leurs actifs et en générant des rendements attrayants.

Michelle Kathryn Essomé, directrice générale de l’AVCA, a ajouté « Le rassemblement mondial annuel de l’AVCA se tient dans une période d’activité florissante pour le capital-investissement africain et démontre qu’il existe une grande confiance dans ce dernier malgré les défis rencontrés ces dernières années. Nous croyons au pouvoir du capital privé, et nous continuerons à servir de catalyseur et de porte-parole du capital-investissement en Afrique. L’Afrique est le marché frontalier et émergent le plus dynamique et le plus attrayant du monde. »

L’évènement est sponsorisé par des investisseurs et acteurs de l’industrie issus de nombreux pays, comme : Adenia Partners, ǼLEX, AFIG Funds, African Capital Alliance, African Development Bank, Africa Finance Corporation, African Infrastructure Investment Managers, Africa Legal Network, AfricInvest, Amethis, Asoko Insight, Àrgentil Capital Management, Casablanca Finance Authority, CDC Group, Clifford Chance, Coronation Capital, Development Partners International, DLA Piper; FMO, Goodwell Investments, International Finance Corporation, L.E.K Consulting, Mediterrania Capital, TNP, Udo Udoma & Belo-Osagie, et Verod Capital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici