Alassane Ouattara s’offre un Think Tank présidentiel

0
Alassane Ouattara a installé le Conseil National de politique économique (CNPE), un Think Tank d'"analyse stratégique et d'intelligence économique" dont la mission est de permettre au pays de relever "les défis de demain".

Le président ivoirien Alassane Ouattara a officiellement installé ce 13 avril le Conseil national de politique économique (CNPE), un organe « d’analyse stratégique et d’intelligence économique » qui est directement rattaché à la présidence de la République.

Annoncé en début de l’année, le CNPE est un instrument « important pour la gouvernance » par lequel le pays entend être « l’acteur principal de son développement » a indiqué le président ivoirien. Sa mission sera, en synergie avec le gouvernement, d’ « identifier et proposer des solutions aux grands défis économiques nationaux et internationaux » auxquels est confronté le pays et décider « des orientations stratégiques à moyen et long terme » devant lui permettre de relever « les défis de demain ».

L’idée est de pallier à « l’insuffisance de centres de recherche économique et sociale (…) performants dans nos Etats, (qui) réduit notre capacité d’anticipation, d’analyse stratégique et quelquefois la pertinence de certaines de nos décisions », a expliqué le chef de l’Etat ivoirien.

D’environ 25 millions, la population ivoirienne va doubler d’ici 2050 « à 50 millions d’habitants avec plus de 70% de jeunes de moins de 35 ans » a relevé Alassane Ouattara. Une donne qu’il faut anticiper en terme d’éducation, de formation, d’emplois. Il y a également les enjeux liées au changement climatique et à ses effets sur les conditions de vie, l’agriculture, l’urbanisation, mais également les questions touchant à la diversification de l’économie, au climat des affaires ou encore à la mobilisation des financements etc., qui seront au centre des travaux du CNPE.

Conquérir des marchés et préparer les générations futures

Pour Alassane Ouattara, le véritable combat est celui du développement économique afin de créer suffisamment d’emplois et améliorer les conditions de vie et le bien-être des populations, ce qui passe par une économie plus dynamique, mieux intégrée à l’économie mondiale. « Nos efforts, note-t-il, devront être tournés vers la conquête des marchés sous régionaux et mondiaux, en surmontant nos divergences internes, en luttant contre nos inerties et les obstacles aux réformes nécessaires pour accroître et renforcer nos avantages comparatifs et notre compétitivité ».

« Après les performances économiques que nous aurons réalisées ensemble, il nous faut redoubler d’efforts, d’abnégation et de sacrifices pour préparer nos générations futures à combattre à arme égale avec les grandes Nations du monde.

Ceci permettra alors d’assurer notre marche vers des lendemains meilleurs pour tous. Nous en avons le potentiel, nous en avons la capacité, il nous faut maintenant en avoir la volonté politique et sociale collective ».

Faire appel « aux meilleurs compétences au monde »

Présidé par le vice-président Kablan Duncan, qui est secondé par le premier ministre Gon Coulibaly, le CNPE, dont le secrétaire exécutif est l’ex ministre et actuel secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, va solliciter les « meilleures compétences au monde, en particulier ivoiriennes » pour « l’animer et conseiller nos choix stratégiques de politique économique ». Il aura également des relations étroites avec le secteur privé qui sera “associé” à ses travaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here