Côte d’Ivoire : un régime de retraite complémentaire pour les fonctionnaires

0
L'IPS CGRAE, en charge du régime de pension public, finalise la mise en place d'un régime de retraite complémentaire pour les fonctionnaires ivoiriens

Le gouvernement ivoirien a annoncé ce 4 avril la mise en place d’un régime de retraite complémentaire par capitalisation au profit des fonctionnaires et agents de l’Etat.

Le régime de retraite par capitalisation permet de constituer progressivement un capital (bonifié en fin d’année par des intérêts) qui est ensuite reversé selon différentes modalités au moment du départ à la retraite. Selon Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, les ressources pourront être reversées aux fonctionnaires au moment du départ à la retraite soit en totalité, soit mois après mois.

La mesure est adoptée dans le cadre de la réforme du système de retraite et de la Stratégie nationale de protection sociale visant à améliorer le niveau de revenu des fonctionnaires à la retraite généralement confrontés, une fois ce cap atteint, à une dégradation de leur condition de vie.

Les fonctionnaires et agents de l’Etat ivoirien n’avaient jusque-là droit qu’à un régime de retraite unique par répartition. Ce système, qui fait peser la charge des pensions essentiellement sur les fonctionnaires en activité, était confronté à un déséquilibre structurel. Une situation qui avait amené les autorités à engager une série de réformes depuis 2012, portant notamment sur la hausse des cotisations ainsi que de l’âge de départ à la retraite.

Le gouvernement va engager « un dialogue social » avec les partenaires sociaux « en vue de définir, de façon consensuelle, les principales caractéristiques de ce régime ainsi que les conditions de sa mise en œuvre », sans toutefois se prononcer sur le caractère obligatoire ou facultatif de ce régime complémentaire.

A noter que l’IPS-CGRAE, la caisse générale de retraite des agents de l’Etat ivoirien, qui conduit cette réforme s’est associée, depuis juillet 2017, l’expertise du groupe conseil FINACTU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here