Congo B : le calme après la tempête

0
Pour 2018, le président Sassou Nguesso évoluait au milieu d'une équation à trois inconnus: la remontée du baril, t la mise en exploitation du gisement de Moho Nord au large de Pointe-Noire et l'accord avec le FMI.

Réuni mardi 6 mars à Brazzaville, le Comité monétaire et financier national a annoncé que le taux de croissance du PIB réel de la République du Congo devrait rebondir à 4% cette année, après la forte baisse (-2%) enregistrée en 2017.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis