Le Fonds d’Abu Dhabi réduit sa participation dans le capital de Ciments du Maroc

0

Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD) a franchi à la baisse le seuil de participation de 5% dans le capital du deuxième cimentier national, Ciments du Maroc.

Selon l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), le Fonds a déclaré le 28 février 2018, avoir cédé sur le marché central, le 21 février 2018, 35.517 actions Ciments du Maroc, au cours unitaire de 1.660 dirhams franchissant à la baisse le seuil de participation de 5% dans le capital de ladite société.

Après l’opération, le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement détient encore 691.160 actions du capital du cimentier, soit 4,79% du capital de la société.

Rappelons que L’ADFD est une institution autonome établie par le Gouvernement d’Abu Dhabi en juillet 1971 et située à Abu Dhabi. Son but principal est de venir en aide aux pays en développement.

Le Fonds se charge également de superviser les projets financés partiellement ou totalement par le Gouvernement d’Abu Dhabi, ainsi que d’administrer les prêts, dons et souscription au capital-actions de ce dernier (y compris certains projets à Abou Dhabi).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here