Afrique du Sud: nomination d’un nouveau gouvernement

0

Le nouveau président sud-africain, Cyril Ramaphosa vient de procéder à la nomination d’un nouveau gouvernement composé d’une trentaine de ministres après la démission forcée de Jacob Zuma le 14 février dernier.

Cette nouvelle équipe gouvernementale est marquée par le retour de Nhlanhla Nene et de Pravin Gordhan deux figures de la vie politique sud-africaine évincées récemment par Jacob Zuma et très appréciées des marchés financiers.

Gordhan aura pour objectif de trouver des solutions à l’endettement abyssal des entreprises publiques.

Rappelons qu’en 2016, un rapport officiel avait mis en lumière le pillage des ressources de l’Etat par une famille d’hommes d’affaires, les Gupta, avec la complicité du président Zuma.

En décembre 2015, le président Zuma avait limogé Nhlanhla Nene et l’avait remplacé par un député. Une nomination qui avait fait chuter la devise sud-africaine.

Face à l’affolement des marchés, Jacob Zuma avait rapidement dû revenir sur sa décision et nommer au Trésor Pravin Gordhan. En quatre jours, l’Afrique du Sud avait connu trois ministres des Finances.

En mars 2017, Pravin Gordhan, présenté par les médias locaux comme un défenseur de la bonne gestion des deniers publics, avait à son tour été limogé, ce qui avait entraîné une dégradation de la note de l’Afrique du Sud.

Cyril Ramaphosa, patron de l’ANC depuis décembre, a toutefois confié la vice-présidence de la République à David Mabuza, numéro 2 du parti et compromis avec l’ancien régime.

Son adversaire à l’élection du président de l’ANC, Nkosazana Dlamini-Zuma, a hérité du ministère de la Planification.

Le président a conservé dans son gouvernement Malusi Gigaba, longtemps allié de Jacob Zuma, qui passe des Finances à l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here