Le négociant belge Sopex interdit d’activité dans le cacao ivoirien

0

La société belge Sopex est suspendue de toute activité de négoce du cacao en Côte d’Ivoire pour une période de 10 ans. Cette décision radicale a été prise par le Conseil Café Cacao (CCC), en représailles aux manquements observés dans l’exécution de ses contrats.

Le CCC a fait part de sa décision en début de mois au principal syndicat des exportateurs de fèves, rapporte Reuters. Il a été interdit aux exportateurs de conclure tout contrat de vente avec la firme belge basée à Anvers durant les dix prochaines campagnes.

Il est reproché à Sopex d’avoir fait défaut l’année dernière sur un contrat d’achat portant sur un volume de 41 000 tonnes de cacao au détriment de Nocoacy, un exportateur local. Une défaillance qui aura coûter à bagatelle 21 milliards FCFA, soit 40 millions de dollars, au CCC qui garantie les contrats auprès des banques qui préfinancent la campagne.

Durant la dernière campagne, le CCC avait dû vendre aux enchères 350 000 tonnes de cacao portant sur des contrats à défaut dans un contexte de chute des cours sur le marché international. Une situation qui est le fait essentiellement d’opérateurs peu scrupuleux qui avaient pris des engagements d’achat par avance au prix fort avant de se rétracter devant la baisse des cours.

D’autres sanctions similaires devraient tomber. « Le directeur général du conseil veut être intransigeant », a déclaré une source au CCC à Reuters, soulignant la « détermination » du Conseil à « nettoyer le secteur et à ne plus tolérer les défaillances ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here