Le secteur de l’assurance du Nigeria a enregistré une prime brute de 235 milliards de naira entre janvier et septembre 2017 selon la Commission nationale des assurances du Nigeria (NAICOM). Une triste performance, vu qu’en 2016 ce chiffre était portant de 325 milliards de naira.

Une contre-performance jugée tout de même « acceptable » par les acteurs du secteur. Ces derniers évoquent le climat économique difficile de 2017.

Selon les chiffres obtenus par la commission, la contribution de l’assurance au produit intérieur brut (PIB) en termes de pénétration n’est que de 0,48%.

Les chiffres ont en outre montré que la plupart des activités de l’industrie étaient réalisées par des courtiers d’assurance, 75% des transactions étant réalisées par des entreprises clientes.

Selon le commissaire adjoint aux assurances, Thomas Sunday, NAICOM se donne comme principale mission d’élargir le marché de l’assurance.

L’agence de notation financière internationale, Fitch Ratings, a tout de même annoncé que le marché de l’assurance nigérian va revenir à la croissance réelle des primes brutes (GWP) en 2018, car les fondamentaux favorables soutiennent le développement du secteur à long terme.

Et l’agence de noter que la consolidation et les améliorations technologiques pourraient entraîner une baisse des coûts d’exploitation et les assureurs qui parviendront à réduire les coûts pourraient gagner des parts de marché en offrant aux consommateurs des produits de meilleure qualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here