La fièvre du bitcoin a fait des dégâts. La plus célèbre des crypto monnaies avait touché le plafond des 20 000 dollars avant la trêve des confiseurs , poussant les audacieux à vendre meubles et bijoux pour accrocher (c’est la vieille loi de la Bourse) une tendance finissante.
Trois semaines plus tard, le bitcoin est au contact du plancher des 11 000 dollars. Plus de 200 milliards de dollars ont été désinvestis réduisant la bulle des crypto monnaies à une capitalisation de 550 milliards de dollars.

La panique est provoquée par des informations sur un probable durcissement des conditions d’investissement  par la Chine et la Corée du Sud.
L’annonce de la régulation a fait retomber le rêve des libertaires qui avaient cru trouver enfin un marché sans contraintes légales. C’était sans compter sur les États et les Administrations fiscales qui veulent mettre de l’ordre dans le fonctionnement des plateformes, retracer les ordres et vérifier la régularité des transactions.
La France et l’Allemagne ont déjà annoncé des mesures sensées renforcer la crédibilité du bitcoin et d’en faire un actif digne de ce nom. Reste à savoir si un bon père de famille choisira longtemps entre une valeur sûre de la BRVM comme la Sonatel (qui promet un beau rendement mais sans folie) et une monnaie virtuelle où l’investisseur peut  devenir millionnaire ou rejoindre la foule anonyme des parieurs sacrifiés par la main impitoyable du marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici