Liberia : la banque centrale relève le capital minimum des compagnies d’assurance

0

La Banque centrale du Libéria (CBL) donne comme ultimatum le 31 mars 2018 pour toutes les compagnies d’assurance du pays afin qu’elles se conforment aux nouvelles exigences de fonds propres de la banque. Selon la CBL, toutes les entreprises qui ne respecteraient pas la date limite verraient leur permis révoqué.

Le nouveau règlement fixe l’exigence de fonds propres pour chaque catégorie d’activité d’assurance et exige que chaque compagnie d’assurance maintienne une exigence de capital minimum en fonction de la catégorie d’activité d’assurance.

En clair, les compagnies spécialisées dans l’assurance générale / non-vie doivent maintenir un capital minimum requis de 1.5 million de dollars Us ; 750 000 dollars pour celles de l’assurance vie, et pour la Réassurance, un capital minimum de 5 millions de dollars est requis.

La CBL appellent d’ailleurs les entreprises non conformes à fusionner avec des sociétés viables ou à en faire l’acquisition.

La mise en œuvre des exigences de fonds propres fait partie du programme de réforme de la banque visant à renforcer le secteur des assurances en assurant la sécurité et la solidité de l’industrie grâce à une capitalisation adéquate, une gouvernance d’entreprise solide, une gestion des risques adéquate et des accords de réassurance.

Au Liberia, des progrès sont notés sur le secteur depuis que la banque a repris la réglementation et la supervision du secteur de l’assurance, y compris l’adoption de la nouvelle loi sur l’assurance de 2014 et l’introduction de plusieurs règlements prudentiels couvrant le capital, gouvernance d’entreprise, gestion des risques, réassurance, information financière, entre autres, se félicitent les autorités de la banque centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here