Exclusif :Kako Nubukpo brutalement limogé de l’OIF

3
La mention "protestations des Chefs d'Etats" figure explicitement dans la notification remise mardi à Kako Nubukpo .

Kako Nubukpo a été brutalement licencié de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) suite aux pressions politiques.

La Secrétaire Générale de la Francophonie et l’Administrateur de l’OIF ont mis fin aux fonctions de M. Nubukpo, mardi, «de manière brutale», indique une source, suite à une tribune «sur M. Macron et le FCFA», publiée la semaine dernière. Le reproche est souligné dans la notification qui a été remise à l’économiste togolais.

 

Constatant le viol de toutes les règles élémentaires du licenciement, et suite à son refus de démissionner pour des questions de principe, Kako Nubukpo  a vu son licenciement commué en “suspension de fonctions à titre conservatoire”. Le togolais a désigné un avocat est ira certainement au contentieux. Son salaire a été suspendu. De même, tout lui a été retiré, ordinateurs et email.

Michaëlle Jean sous pression de Ouattara

La SG de l’OIF, Michaëlle Jean,  aurait expliqué que le Président ivoirien Alassane Ouattarra s ‘était plaint officiellement du cas Kako Nubukpo. Le président ivoirien l’avait interpellé à New York en marge de l’AG de l’ONU en septembre dernier, en présence des deux délégations, celle de la Côte d’Ivoire et celle de l’OIF.

Aurait -il demandé officiellement la tête du togolais  du fait de ses positions anti-FCFA  ainsi que le rapporte-t-on ? En tout cas, la  mention “protestations des Chefs d’Etats” figure  explicitement dans la notification remise mardi à Kako  Nubukpo .

A  quelques jours de la visite officielle de Mme Jean au Bénin (13-16 décembre), l’affaire est symptomatique des crispations autour du Franc CFA. Les  nombreuses prises de position de l’économiste togolais, qui avait  également perdu son poste de ministre de la Prospective du Togo, dérangent au plus haut niveau tant à Bercy que dans les palais africains.

 

 

 


3 Commentaires

  1. Je n’ai jamais compris les raisons qui animent cet économiste quand ils s’acharnent contre une monnaie. Il doit avoir assez de provisions pour que son confort matériel ne soit pas affecté par la cessation de paiement de la part de l’OIF. Si non, Mr Faure ne va pas lui donner un salaire d’expatrié.

  2. cet éminent économiste donne son avis sur une question que nous autres jugeons cruciale (d’obédience keynesienne). que les autres, qui ont aussi bien droit à la parole, viennent dans le débat et donnent leurs avis. Nous ne disons pas que nous avons forcément raison, mais qu’ils (les banquiers centraux) nous expliquent, à tout le moins, les mobiles de leur politique monétaire, disait l’économiste de Cambridge, Kako himself

  3. Mr Bashir que mon prof mr KAKO soit licencié de son ministère et de son poste à l’OIF ou pas la vie continue.Mr Kako en menant son combat saurait qu’il aura des conséquences mais il n’a pas hésité à le faire parceque tout simplement il n’est pas comme certains responsables qui passent par tous les moyens pour sauvegarder leur poste au détriment de la majorité.Je lui tire chapeau parce que ce combat devraient être mené par nos dirigeants mais hélas ils préfèrent sacrifier notre cher continent au détriment de la France.Quelle honte!!.C’est un combat noble pour l’indépendance financière des pays francophones.La France savait depuis que la question du FCFA dérange c’est pourquoi depuis 1963 elle avait assassiné notre premier président Sylvanus Olympio qui s’appretait à mettre en circulation une nouvelle monnaie.C’est par là qu”à commencé la misère de notre cher Togo.Voilà l’un de ses fils soulève à nouveau la même question sur le FCFA et puis la même France par ses pressions extérieurs cause le limogeage de mon cher prof KAKO de ses différents postes.Mr KAKO vous avez fait la différence.Vous n’*êtes pas comme certains prof de droit de notre pays qui apprennent le droit aux collègues étudiants mais font autre choses sur le terrain.Merci pour votre lutte et que Dieu qui n’aime jamais le mensonge vous accompagne dans votre lutte.La lutte continue!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here