Alors qu’elle multiplie les arrestations de leaders politiques africains pour “corruption”, l’Amérique annonce son retrait   de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (EITI), passant d’un pays mettant en œuvre l’ITIE à un simple membre et sponsor.   Il est certainement plus facile d’imposer aux autres des lois que de se l’appliquer soi même. 


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium

un × 3 =

   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis