La banque allemande KFW lance une facilité de crédit pour le secteur des énergies renouvelables en Afrique

0

La Banque allemande de développement (KfW) et l’Agence multinationale africaine d’assurance commerciale (ATI) vont mettre au profit des projets d’énergie renouvelable en Afrique un financement de 33 millions d’euros, à titre de facilité de crédit. L’installation est prévue pour améliorer la liquidité des développeurs de projets d’énergie renouvelable jusqu’à 50 MW à travers l’Afrique.

Avec cet accord, tout investisseur dans des projets d’une capacité allant jusqu’à 50 MW pourra recevoir une garantie de liquidité pour une période de six mois. Cette garantie devrait aider les promoteurs en cas de retard de paiement de la part de la plupart des clients publics de l’électricité, en raison de problèmes financiers ou politiques.

« La Facilité régionale de soutien à la liquidité (RLSF), soulage le risque des banques privées garantes, ce qui facilite la décision quant au financement des petites et moyennes centrales vertes. Les investisseurs restent ainsi «liquides» même en période difficile, » a indiqué la KfW.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que la croissance des énergies renouvelables sur le seul continent africain augmentera de 73% en 2022, ce qui équivaut à plus de 24 GW d’électricité. Les petites et moyennes centrales y jouent un rôle important car elles peuvent être mises en œuvre plus rapidement, fournir de l’électricité directement sur le lieu de production et contribuer ainsi à résoudre les goulots d’étranglement énergétiques.

La nouvelle facilité soutient cette expansion de la production d’énergie durable dans les pays africains et, contrairement aux autres instruments de liquidité utilisés pour se couvrir contre le risque de crédit, elle est répartie sur plusieurs années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here