Le groupe Bank of Africa (Boa), majoritairement détenu par la banque marocaine Bmce bank (Banque Marocaine du Commerce Extérieur), se frotte les mains avec de bons résultats financiers réalisés par ses 6 entités pour la période allant de juin 2016 à juin 2017.

Une performance portée par les différentes filiales de la Côte d’ Ivoire, Sénégal, Niger, Mali, Burkina Faso, hormis le Bénin. La présentation des résultats financiers du groupe s’est faite à Abidjan (Cote d’Ivoire) par Amine Bouabid, administrateur directeur général de BOA Group.

Bank of Africa Côte d’Ivoire porte le mieux cette progression avec un bénéfice de 15,205 milliards FCFA au premier semestre 2017 contre 14,423 milliards FCFA (25,5 millions de dollars) l’année précédente, en progression de 5,4%. Le résultat net, s’est établi à 5,98 milliards FCFA à la même période, soit une augmentation de 17,5% par rapport à 2016, porté par une activité commerciale mesurée et un coût du risque maîtrisé. Une croissance liée à la marge bancaire qui a évolué positivement (+6,2%). Quant aux commissions et divers, elles progressent de 3,5% grâce aux commissions sur les opérations tributaires de 27 000 nouvelles ouvertures de comptes en un an.

Même son de cloche pour le second de la liste du Sénégal qui affiche produit net bancaire de 12,15 milliards Fcfa 21,5 millions de dollars), en progression de 24,2%, Boa Niger 9,94 milliards Fcfa (17,6 millions de dollars) en progression de 2,4%, Burkina Faso affiche 17,25 milliards (30,- millions de dollars) réalisé au 1er semestre 2017, en progression de 7%, Mali s’inscrit à 14,72 milliards (26,1 millions de dollars), en baisse de 10%. Seul BOA Bénin n’enregistre pas de croissance avec un avec une régression de son produit net bancaire de -0,4% par rapport à l’année précédente.

En ce qui concerne les performances boursières de la BOA Côte d’Ivoire à septembre 2017, elle s’établit à -39,6% hors dividende avec un cours de 41 990 FCFA et une capitalisation boursière de 84 milliards FCFA. BOA Mali affiche un taux de -6,3% hors dividende BOA. Pour le Sénégal un taux en hausse de 31,9% et une capitalisation de 157 milliards. BOA Burkina Faso s’établit quant à elle, à septembre 2017, à 13,3% hors dividende contre une masse bénéficiaire en hausse de 9,5%, pour un cours de 79 000 FCFA et une capitalisation de 173,8 milliards FCFA.

En présentant ces résultats, le directeur général du groupe, Amine Bouabid a indiqué que la Boa opte pour « une communication financière de qualité, fiable et transparente. Tout en œuvrant avec pédagogie pour une meilleure connaissance des titres des Boa sur les marchés ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here