C’est finalement la banque sud-africaine Barclays qui sera chargé de trouver de nouveaux investisseurs pour l’opérateur de téléphonie mobile nigérian 9mobile criblée de dettes.

Une mission qu’à déjà entamée la banque sud-africaine qui a déjà commencé à mettre en place une base de données pour les investisseurs potentiels.

Selon certaines indiscrétions, les banques Citigroup et Standard Bank ont déjà manifesté leurs intérêts. Des candidatures finalement invalidé en raison de leurs liens précédents avec l’opérateur de téléphonie. En effet, Stanbic IBTC Bank, fait partie du groupe des prêteurs de 9mobile tandis que Citi a conseillé la société de télécommunications, anciennement connue sous le nom d’Etisalat Nigeria, dans le passé.

Le PDG de 9mobile, Boye Olusanya, a annoncé son intention de remettre la société de télécommunications sur la bonne voie pour réaliser des profits, tout en travaillant sur la paperasserie pour éventuellement lever de nouveaux capitaux, ajoutant que la société est ouverte aux nouveaux investisseurs.

Pour rappel, Etisalat Nigeria, ancien nom de 9mobile avait contracté un prêt syndiqué de 1,2 milliard de dollars auprès d’un groupe de 13 banques locales mais a eu du mal à rembourser en raison de difficultés financières et de la récession dans le pays.

Une crise qui a contraint Etisalat, parent unique de la société de télécommunications, à mettre fin à son accord de gestion avec ses activités nigérianes et à céder sa participation de 45% à un fiduciaire suite à l’intervention de la banque centrale.

9mobile compte 20 millions d’abonnés avec une part de 14% sur le marché nigérian.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here