Abidjan et Accra s’allient autour d’un « Accord de partenariat stratégique »

0

Fini le temps des rivalités. Une nouvelle ère s’ouvre dans les relations entre Abidjan et Accra avec la signature d’un « Accord de partenariat stratégique » ce mardi afin de favoriser « plus d’intégration » entre les deux pays, selon le président ivoirien.

L’accord qui vise à renforcer à la coopération entre les deux pays porte sur l’économie cacaoyère, l’anacarde, des politiques économiques, la coopération maritime, les mines, l’énergie, l’environnement et le transport.

Sur le plan maritime, une commission mixte a été mise en place afin de travailler au tracé définitif de la frontière entre les deux pays, sur la base du verdict du tribunal international de la mer. Au niveau agricole, la coopération va se matérialiser par une approche commune sur le cacao dont les cours sont à la dérive, mais également sur l’anacarde, une spéculation qui prend de l’ampleur et dont les deux pays sont d’importants producteurs. Il y aussi d’autres problématiques qui devraient connaître des avancées avec cet accord comme la question de l’autoroute Abidjan – Accra (dont un premier tronçon a été achevé au niveau de la Côte d’Ivoire et qui doit être prolongée jusqu’à Lagos, au Nigeria), de l’interconnexion des réseaux électriques tout comme celles, entre autres, de la piraterie maritime qui continue de sévir dans le golfe de Guinée.

Les deux pays ont, en outre, procédé à la signature de trois mémorandums d’entente portant respectivement sur la coopération dans le domaine industriel, sur l’éradication de la pollution issue des activités illicites d’orpaillage dans le bassin versant des fleuves Bia et Tanoé en partage par les deux Etats et sur la coopération dans les domaines de la géologie et des ressources minières.

« Il s’agit d’un même pays, le Ghana et la Côte d’Ivoire et nous devons tout faire pour renforcer cette intégration naturelle par la géographie, par l’histoire, par la culture », s’est félicité le président ivoirien.

La visite deux jours d’Alassane Ouattara s’est achevée par un dîner officiel offert par son homologue ghanéen qui l’a élevé à la dignité de Compagnon de l’Ordre de l’Etoile du Ghana, la plus haute distinction du pays.