La Chine coupe les ailes du bitcoin et de l’ether

0

Le bitcoin et l’ether, deux des principales cryptomonnaies, ont reculé lundi après l’annonce par les autorités chinoises de l’interdiction pour des individus comme des organisations de lever des fonds par émissions de jetons digitaux (initial call offerings ou ICOs) dont Pékin a dit qu’elles étaient illégales.

Le cours du bitcoin, notoirement volatil, a chuté de plus de 8% après cette annonce et abandonne près de 12,5% par rapport à un pic de 4.979,90 dollars atteint en séance ce week-end. Il se négociait à moins de 1.000 dollars au début de cette année.

Les levées de fonds en cryptomonnaies, qui permettent à des start-ups utilisant la technologie blockchain de lever en ligne des millions de dollars très rapidement en émettant des jetons digitaux (“digital tokens”) dans un environnement peu voire non régulé, ont connu un succès croissant mondialement et en Chine en particulier. Les personnes physiques et les organisations qui ont levé des fonds via des ICOs doivent prendre des mesures pour rembourser les fonds, ont dit dans un communiqué conjoint la Banque populaire de Chine (BPC), les régulateurs bancaires et boursiers chinois et d’autres organismes gouvernementaux.

 

Les ICOs se sont multipliées en Chine cette année et l’agence Chine nouvelle a rapporté en juillet que 65 opérations avaient été réalisées depuis le début 2017 pour un montant cumulé de 2,62 milliards de yuans (330 millions d’euros) auprès de 105.000 investisseurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here