Togo : le fonds SEFA finance le projet CIZO

0

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA), géré par la Banque africaine de développement (BAD) a décidé récemment de financer à hauteur de 975 000 dollars, le projet CIZO, mis sur pied par le gouvernement togolais. Il s’agit d’un projet visant une électrification rurale par les kits solaires, a-t-on appris.

Selon Ousseynou Nakoulima, directeur du Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de la BAD, le financement apporté par le fonds SEFA permettra le renforcement des capacités et la mise en œuvre de l’infrastructure de services nécessaires au déploiement de kits solaires à grande échelle. « Il s’agit ainsi de préparer le marché pour le secteur privé», a-t-il déclaré.

Cet appui financier de la BAD s’inscrit dans le cadre de la stratégie décennale 2013-2022 de l’institution en matière de croissance inclusive, de croissance verte et de soutien à l’investissement privé et surtout dans la politique énergétique de l’institution multilatérale.

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) est un fonds fiduciaire multi bailleurs administré par la BAD et entériné grâce à un engagement de 60 millions de dollars EU des gouvernements danois et américain.

SEFA entend appuyer des projets de petite et moyenne taille d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique en Afrique. Dans nombre de pays africains, si de petits projets d’énergies propres/renouvelables sont potentiellement viables au plan commercial, leurs coûts de développement initiaux sont souvent un frein à l’accès aux financements nécessaires.

SEFA part du principe qu’une énergie fiable, propre et abordable peut contribuer à fortifier les économies africaines et avoir un impact positif sur les opportunités de création d’emplois à travers le continent.