Gabon : vers une ouverture du capital de la Société nationale des bois

0

 

L’actionnaire majoritaire de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), à savoir l’Etat gabonais, envisagerait d’ouvrir le capital de la société aux investisseurs étrangers.

En effet, depuis le mois de janvier 2017, la société peine à honorer ses engagements en matière de salaires. Notamment envers les employés de l’usine d’Owendo. Si une partie de l’opinion s’accorde à dire que l’entreprise mettra incessamment la clé sous le paillasson, au sein de la société une autre issue est espérée.

Selon une source interne, une hypothèse de l’ouverture du capital de la société détenu à hauteur de 80% par l’Etat gabonais n’est pas écartée et dans ce sens, les noms des groupes Olam (Singapour) et Yihua Enterprises Group (Chine) reviennent avec insistance.

Une entrée au capital de la SNBG de l’un ou des deux groupes, permettrait ainsi de donner un nouveau souffle à l’entreprise. Une issue qui permettrait parallèlement à la SNBG de  poursuivre la voie de l’industrialisation de la filière bois amorcée en 2009.

Article précédentAgoa : le Togo obtient son visa textile
Article suivantGlencore de nouveau rentable

Journaliste reporter à Financial Afrik, diplômée en Journalisme et communication à l’Institut Supérieur Entreprenariat ship et de Gestion (ISEG) de Dakar.
Bloggeuse, panafricaniste, elle est membre de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF).
Maguette est une journaliste passionnée d’économie et d’actions humanitaires et intéressée par les questions liées au Genre surtout celles des femmes rurales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here