CAMAIR-CO annonce une réduction prochaine de ses charges

1

La Compagnie nationale de transport aérien du Cameroun (CAMAIR-CO) vient de mettre en place un plan de réduction des charges de 16 milliards de francs CFA qui devrait prendre fin avant 2018.

Selon le directeur général de CAMAIR-CO, Ernest Dikoum, cette réduction des charges repose entre autres sur la mise en place d’un nouveau plan d’exploitation, la réduction des charges liées au carburant et d’autres consommables, de mêmes que la réduction des charges structurelles qui obéraient les résultats de la compagnie.

La compagnie nationale qui dispose désormais de cinq aéronefs, a également décidé de mettre prioritairement l’accent sur la desserte intérieure, avec un taux de remplissage de 55 %, une ponctualité de 69% et la régularité des vols à 93%.

Des mesures qui n’ont pas tardé à porter leurs fruits puisqu’en moins d’une année, la CAMAIR-CO a pu réaliser un chiffre d’affaires de 5 milliards de francs CFA contre 10 milliards de francs CFA depuis le début de la phase d’exploitation en 2011.

Le directeur général a annoncé aussi  l’ouverture de deux dessertes à Bamenda dans le Nord-ouest ce jeudi et Bertoua à l’Est en août prochain.

De même sont envisagés en septembre 2017, la réouverture de la ligne Douala-Libreville-Abidjan-Dakar, tandis que la ligne Douala-Paris-Bruxelles devrait être opérationnelle avant décembre 2017.

Le top management de la CAMAIR-CO qui, malgré des réajustements a confirmé la mise en application du plan de restructuration de Boeing qui s’étale sur sept ans, a annoncé que le système de gouvernance en vigueur ramenait ce plan à moins de 50 milliards de francs CFA contre 60 milliards de francs CFA au départ.

1 COMMENTAIRE

  1. On dirait que CAMAIR-CO réduit ses charges aux dépends de ses clients qu’il laisse au sol à répétition (3 vols annulés sur une période de 5 jours à Abidjan en exemple) sans aucune excuse et sans aucune indemnisation ou solution compensatoire!!! BRAVO CAMAIR CO !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here