BanquesBanques & AssurancesBAD: la manœuvre Sud-africaine

BAD: la manœuvre Sud-africaine

-

Zondo Thomas Sakala, vice President de la BAD, chargé des programmes pays, est candidat à la succession de Donald Kaberuka. Il n’est pas le seul.

La candidature de ce Zimbabwéen, qui a rejoint la banque en 1983, est soutenue par la SADC (Southern African Development Community), puissance conglomérats d’Etats gravitant autour de l’Afrique du Sud.
Par ailleurs, un autre cadre de la Banque africaine de développement (BAD) est entrain de fourbir ses armes. Il s’agit du Sud-africain Mthuli Ncub, chef économiste de la Banque dont il est également vice-président. Seul hic, la candidature de Ncub n’a pas reçu le feu vert de Pretoria qui ne « souhaite » pas présenter de candidat cette année.

Une manœuvre Sud-africaine

Selon nos informations, la candidature de Sakala, soutenue d’un bloc par tous les pays membres de la SADC, est le résultat d’intenses lobbying de Pretoria pour mettre sous influence la première institution financière africaine. Déjà à la tête de la Commission de l’Union Africaine en la personne de Mme Dlimani Zuma, la Nation arc-en-ciel est entrain, année après année, à asseoir sa suprématie sur les institutions les plus représentatives du continent. Et ce ne sont pas les pays francophones, déjà divisés sur des candidatures parfois sans portée stratégiques, Qui vont y changer quelque chose.

Rédactionhttp://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X