Standard Bank ouvre une fenêtre “chinoise” en Côte d’Ivoire

0

standard_bankStandard Bank a reçu le visa réglementaire pour ouvrir un bureau de représentation en Côte d’Ivoire, portant à 19 sa présence (filiales et bureaux) en Afrique. Le démarrage du bureau ivoirien est programmé en février 2014 sous le direction de Hervé Boyer, spécialiste de l’investment banking.

C’est la première fois en 151 ans d’existence que la banque sud-africaine, détenue à hauteur de 20% par la chinoise ICBC (Industrial and Commercial Bank of China) , s’aventure en Afrique francophone. Et si c’était l’actionnaire chinois qui était aux commandes?

Premier exportateur mondial de cacao, exportateur pétrolier à la puissance montante, la Côte d’Ivoire,   créditée d’une croissance à deux chiffres, reste un terrain de premier choix  pour la banque chinoise, qui vient de racheter récemment la branche commodities de la Standard Bank. Détenu à hauteur de 70% par l’Etat chinois, ICBC, première capitalisation boursière dans son domaine d’activité, exprime la volonté chinoise de peser sur le marché des soft commodities.

Iinstallée sur Paris en août dernier, en plein boulevard Haussmann, siège historique de la Société Générale (aujourd’hui installée dans le quartier de la Défense), l’ICBC mène une concurrence rude avec Bank of China, qui a planté son fanion dans le quartier chinois de Paris. Ces deux institutions développent des stratégies différentes et concurrentes en Afrique.  Alors que Bank of China arrive par le Nord et par le Sud, en partenariat avec Attijariwafa Bank et Nedbank, l’ICBC mise plutôt sur la force de frappe de la Standard Bank pour couvrir tout le continent et prendre une part importante dans le commerce des matières premières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here