Les bons comptes de la BAD au Maroc

0

BAD Amani décorationRécemment décorée de l’Ordre officier du Ouissam Alaouite,   par le Roi Mohammed VI, la représente résidente de la Banque Africaine au Développement (BAD) au Maroc, l’égyptienne Amani Abou Zeid,  présente un bilan solide.  Le Maroc est le premier client de la BAD avec des engagements cumulés de 2,3 milliards d’euros sur 28 opérations, rappelle Amani Abou Zeid en marge d’un point de presse sur sur la revue annuelle de la performance du portefeuille des opérations du groupe . Depuis 2010, le portefeuille a été considérablement assaini, ne présentant plus de risques.  

La configuration du portefeuille de la BAD au Maroc accorde la part belle aux infrastructures (90%),  notamment les énergies renouvelables, l’eau et le transport.  En 2013, la Banque travaille, en collaboration avec le gouvernement marocain, pour la mise en place de deux appuis budgétaires, notamment l’adéquation formation-emploi pour un montant de 116 millions d’euros et le programme d’appui à la phase 3 de la couverture médicale  pour un montant de 116 millions d’euros. Ce dernier volet sera examiné lors du conseil d’administration de la banque en novembre 2013.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here