Et IMIC prend le contrôle d’Aferro Mining

0

Ousmane KaneDirigée par Ousmane Kane, ancien Directeur Général de la Société Nationale  Industrielle et Minière de Mauritanie (SNIM), gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et ancien ministre des finances, la Société International Mining And Infrastructures Corporation (IMIC), vient de réaliser l’affaire de l’année en prenant contrôle d’Afferro Mining. voir dans ce cadre nos trois articles relatifs au dossier) pour 200 millions de dollars.

Le deal a été conclu le lundi 15 septembre. Le timing est bien choisi puisque le fer quote actuellement à un niveau en deça de 25% de son plus haut affiché il y a cinq ans.

Selon l’accord conclu, IMIC doit construire 400 km de chemin de fer et un port en eau profonde pour permettre l’évacuation du minerai.  Pour le moins, cette acquisition positionne IMIC dans la zone Afrique de l’Ouest et du Centre qui contient 1/4 des gisements de minerais de fer dans le monde.  Le groupe compte réaliser des infrastructures routières et sidérurgiques avec des entreprises chinoises.

Par ailleurs, IMIC, connu pour être un vivier de cadres africains,   vient de recruter un autre cadre mauritanien de haut niveau. Il s’agit de  Mohamedoune Khalifa Ould Beyah, jusque-là directeur commercial de la SNIM à Paris, dont le départ, il y a juste quelques semaines, a été à l’origine d’une grosse controverse.

L’activité principale de la multinationale  IMIC est centrée sur l’exploitation des minerais de fer en Afrique. L’entreprise britannique  est dépositaire d’un solide porte feuille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here