Cameroun: un vendredi 13 à la Chanas Assurances

1

Prévu pour le vendredi 13 septembre, le conseil d’administration de la
chanas-assurance_thmbcompagnie Chanas Assurance  suscite déjà des remous.  Des protocoles de communication convertis en articles ont été publiés  dernièrement par  des confrères.  

L’un de ces articles  de presse, inspiré par Martin Abéga selon les bruits qui courent à l’intérieur de la vieille maison,  a rajeuni de deux ans jacqueline Casalegno (photo), la présidente de Chanas,  88 ans depuis août dernier.

Bref, le conseil du 13 septembre  se penchera entre autres sur deux questions majeures: la bonne gouvernance, talon d’Achille de Chanas et les performances,  modestes comparées à la taille du groupe et à l’évolution rapide du marché.

En ce qui concerne la gouvernance, Chanas ne devrait plus avoir de PDG conformément aux nouveaux statuts en conformité avec l’OHADA. Il doit y avoir par contre un PCA et un DG.  Cette modification doit se faire à travers une résolution du conseil d’administration, à priori pas prise.  S’il n y a pas de PDG, il n ‘y a pas normalement de conseiller du PDG.

Nominations illégales

Le PV du conseil d’administration du 18 septembre 2012, diffusé de manière agressive au sein de la compagnie était claire, notamment en ce qui concerne la résolution 3 point 5:L’administrateur Moudiki déclare que des résolutions ont été prises lors des précédents conseils d’administration pour le recrutement et la nomination des cadres supérieurs qui relèvent du pouvoir du conseil d’administration. C’est ainsi qu’une résolution avait nommé un secrétaire générale en la personne de Mme Ngwa. Cette résolution n’avait pas été rapportée au conseil d’administration et ce dernier constate qu’un nouveau secrétaire général a été nommé par la direction générale. Pour lui, il s’agit d’un recrutement et d’une nomination irréguliers. De ce fait ces actes sont nuls et de nul effet”.
Des résultats en berne

Concernant les résultats provisoires 2012, arrêtés avec le chef comptable, le chef comptable adjoint, le directeur technique, le directeur de la réassurance et les deux DGA, beaucoup de remarques. Ainsi, le résultat provisoire était négatif de 3 milliards de FCFA. Après des passations d’écriture par le chef comptable et l’informatique (Chanas n’a pas encore de logiciel comptable), quelque 3 milliards de provisions ont disparu. Et le résultat est devenu positif, non pas de 900 millions de FCFA (résultat d’exploitation et non résultat net) mais de 95 millions. Ce qui a donné lieu à une  assemblée générale tendue. C’est dire si ce rendez-vous du vendredi 13 septembre sera explosif.

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. On dirait que les commissaires de la CRCA sont incapables face à Mme Casalegno. VRAIEMENT
    En tout cas ils brillent par la lenteur dans le traitement de ce dossier. En plus Chanas ne dispose pas de logiciel comptable EH BIEN c’est la meilleure façon de passer des écritures comptables comme on le souhaite. Espérons que le vendredi 13 marquera un grand pas dans le traitement du cas de CHANAS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here