0

BurkinaLe consortium CIM-METAL Group SA vient de signer une convention d’investissement de 68,2 milliards de francs CFA avec le Burkina Faso, en vue de la construction et à l’exploitation d’usines de de ciment composé et de transformation de métaux. Le marché burkinabé du ciment, naguère dominé par la seule WACEM (West African Cement) , a accueilli l’arrivé de deux autres investisseurs privé, en l’occurrence Cimburkina, grâce à un partenariat avec l’un des leaders mondiaux du secteur, l’allemand Heidelberg Cement.

D’une capacité de production de 650 000 tonnes/an, Cimburkina  qui ouvrira ses portes en décembre 2013, va dépenser environ 25 milliards de francs CFA d’investissement. Après la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la Guinée, Ciments
d’Afrique (CIMAF), contrôlé par le milliardaire marocain Anas Sefriou, patron d’Addoha, a lancé au mois de janvier dernier la construction d’une cimenterie d’un investissement de 30 millions d’euros.

Cet investissement permettra de produire à terme 500 000 tonnes annuels de ciment afin de couvrir totalement les besoins locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here