Cimaf va investir 30 millions d’euros au Gabon

0

Ali-SefriouiLIBREVILLE –   Le  groupe  marocain Ciments  de l’Afrique (CIMAF) va construire  une  nouvelle  cimenterie au Gabon pour un  coût d’investissement  estimé à 30 millions d’euros, a-t-on appris mercredi de source autorisée à Libreville.

L’usine  produira 500.000 tonnes de ciment par an avant d’atteindre la  barre de  1.000.000 de tonnes au  bout de quelques années, rappelle-t-on. Elle  devrait être  opérationnelle dans  20 mois.
Ciments de l’Afrique a été créé en 2011 pour regrouper les investissements cimentiers de l’homme d’affaires marocain Anas Sefrioui dans le continent africain. Actuellement, Ciments de l’Afrique développe des projets de cimenteries en Côte d’Ivoire, au  Cameroun et en République de Guinée.
En République de Congo, les négociations avec les gouvernements locaux sont en cours pour lancer les travaux de construction d’une  usine de ciment qui sera  identique à celle du Gabon. Par ailleurs, d’autres pays du continent africain demeurent sur la liste des projets en cours d’élaboration et de développement par CIMAF, à l’instar du Rwanda, de la Tanzanie, du Ghana, du Libéria, de l’Angola et du Bénin.
M. Anas Sefrioui n’entend pas s’arrêter là. Il envisage d’investir dans  les «logements sociaux», domaine dans lequel CIMAF a forgé une solide réputation de « Bâtisseur » via d’autres filiales spécialisées de la maison mère. L’objectif est donc de faire profiter le Gabon du savoir-faire et de l’expertise marocaine avérée dans le BTP.
L’implantation du groupe Sefrioui au Gabon s’inscrit, en outre, dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Maroc et ce pays d’Afrique Centrale, note-t-on.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here