Interrogations autour du fonds de solidarité pour la sécurité alimentaire en Afrique

0

Depuis son lancement durant la Conférence régionale 2012 de la FAO, le fonds africain de solidarité pour la sécurité alimentaire a enregistré deux grosses contributions. Il s’agit de la Guinée Equatoriale à haute de 30 millions de dollars et de l’Angola pour 10 millions de dollars.  Le Gabon et le Congo se sont engagés.  Idem pour le Cameroun qui a donné des assurances.  La société civile congolaise a apporté une contribution symbolique.  

Ce fonds fiduciaire qui devrait jouer le rôle de catalyseur soulève cependant plusieurs questions. Certains pays africains se demandent s’il n’est pas opportun de parvenir d’abord à l’objectif de 10% du Budget affecté à l’agriculture avant de se lancer dans un fonds qui risque de faire doublon avec les fonds des Communautés économiques régionales.  D’autres se demandent si l’Union Africaine aura un rôle à jouer vu que le fonds sera logé à la FAO.

L’idée de ce fonds a été lancée durant la Conférence régionale 2012 de la FAO organisée au Congo, quand le président Denis Sassou Nguesso a invité les nations d’Afrique à faire preuve d’une plus grande solidarité pour combattre la faim.

Géré par la FAO, le Fonds soutiendra des initiatives africaines dans le cadre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA) de l’Union africaine pour stimuler la productivité agricole et la sécurité alimentaire dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here