Entre 7 et 8 % de croissance économique pour le Burkina Faso

0

Le Rapport sur les ‘’Perspectives économiques en Afrique 2013’, le plus complet sur l’économie du continent, a été publié ce 28 mai à Marrakech, à l’occasion des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD).  Publié chaque année par la BAD, le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ledit rapport indique que les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables cette année.

La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s’afficher à 8 %, sous l’effet d’une campagne agricole satisfaisante et d’un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu’en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Le  secteur secondaire avec pour pilier principal, la production d’or, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Toutefois, cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d’au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

En outre, pour la période 2013-2014, l’économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l’impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.