DSK s’offre un bain de jouvence à Marrakech

1

DSK universitéA l’Université privée de Marrakech, l’ancien patron du FMI a revêtu sa toque de professeur pour aborder un sujet qu’il maîtrise bien: la crise.  “Ce n’est pas la crise de l’euro, mais la crise de l’Europe”, lancera-t-il d’emblée à un amphi conquis, qui a fait corps avec le professeur d’économie.  L’Allemagne qui a le même “euro” exporte bien, rappelle DSK qui invite  les européens à innover et à construire ensemble. “Sans cela, avertit-il, l’Europe disparaîtra dans 50 ans. 

L’analyse a été limpide, relevant d’un cran ce cycle de “journées éco finance” que DSK avait inauguré déjà le 21 septembre dernier .

Pour DSK, l’Europe a commis un certain nombre d’erreurs. Les voici synthétisées par Financial Afrik.

-Avoir sous estimé la crise et ne réagir qu’en 2010 en mettant en place un plan sans faire appel au FMI.

-Prêter massivement de l’argent à la Grèce qui était déjà endettée.  Scénario qui recommence aujourd’hui avec Chypre.

-Vouloir comme l’a fait “un grand pays européen” taxer les riches

-Le manque de réaction de Bruxelles dont la gouvernance rappelle  un serpent  à plusieurs têtes.

 

1 COMMENTAIRE