Rwanda detteL’exceptionnel accueil de l’emprunt du Rwanda par les investisseurs internationaux témoigne de la bonne tenue des comptes de cet Etat-modèle.  L’emprunt de 400 millions de dollars a été inondé par une demande évaluée à 3,5 milliards de dollars.   La levée s’est faite à un taux de 6,625 au  lieu du taux oscillant entre 6,875 et 7%,  prédit par les experts.  Le pays de Paul Kagamé économise ainsi plusieurs points de base.  

Du reste, des experts s’interrogent sur l’usage de cet argent « bon marché ».  Une bonne partie est destinée à payer de vieilles dettes. Ainsi 80 millions vont servir à refinancer la dette commerciale de la compagnie aérienne Rwandair et 120 millions à payer la dette due pour le « Kigali Convention center ».  Autrement dit, l’on s’endette pour se désendetter.   Le jeu en vaut plutôt la chandelle  compte tenu du niveau bas (22% du PIB) de la dette extérieure du pays.Mais attention à ne pas reproduire le schéma de l’Afrique de l’aprés choc pétrolier.

 

Source: Jambo News

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here