ENIUne semaine aprés avoir déboursé   4,2 milliards de dollars à ENI,  lui donnant  20 pour cent des parts dans le gisement AREA 4, dans l’offshore Mozambicain, le chinois CNPC doit se frotter à la concurrence.  En effet, le russe Gazprom vient d’annoncer son intention de  prendre pied dans ce champ convoité par tous les géants gaziers. Les négociations sont engagées avec le groupe italien qui ne détient plus que 50% aprés la cession d’une part aux chinois.

 

Le gisement d’AREA 4 regorge de 75 trillion de métre cubes de gaz.  Une partie de ce deal sera sans doute réglé en Afrique du Sud, la semaine prochaine, lors du sommet des BRICS.  Le président Valdmir Poutine a l’intention d’en toucher mot à son homologue mozambicain Armando Guebuza.

Le Mozambique est devenu une zone stratégique suite aux découvertes majeures dans l’offshore.  L’italien ENI etle texan Anadarko , qui bénéficient tous deux  de la prime aux pionniers, prévoient de construire la deuxiéme plus grande usine GNL dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here