Les femmes ignorées par les services financiers mobiles

0

 

femmes mobilePlus de 2 milliards de personnes dans le monde, en grande majorité des femmes, n’ont pas accès aux services financiers de base. L’étude, menée par Bankable Frontier Associates, révèle que les femmes ont souvent également la charge supplémentaire d’être les principales responsables de la gestion des finances du foyer.

 

Une étude publiée par le programme GSMA mWomen et Visa Inc  intituléeUnlocking the Potential: Women and Mobile Financial Services in Emerging Markets (Débloquer le potentiel : les femmes et les services financiers mobiles sur les marchés émergents), montre que les femmes dans les pays en développement constituent un marché important mais mal desservi et un créneau commercial pour les prestataires de services financiers mobiles (SFM). Ciblée sur les femmes en Indonésie, au Kenya, au Pakistan, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Tanzanie, l’étude a été entreprise dans le but de mieux cerner la façon dont les établissements financiers et les opérateurs de réseaux mobiles pourraient faciliter la vie financière complexe des femmes situées à la base de la pyramide.

 

Plus de 2 milliards de personnes dans le monde, en grande majorité des femmes, n’ont pas accès aux services financiers de base. L’étude, menée par Bankable Frontier Associates, révèle que les femmes ont souvent également la charge supplémentaire d’être les principales responsables de la gestion des finances du foyer. Pour gérer leurs finances, ces femmes défavorisées doivent faire face à de nombreuses difficultés : faiblesse, irrégularité et imprévisibilité des rentrées de fonds et difficulté d’accès aux outils financiers conventionnels.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here