Le Cameroun cherche 20 milliards FCFA sur le marché de la BEAC

0

Le trésor public sollicite le marché sous-régional à travers l’émission de Bons du trésor assimilables en vue de réaliser des projets de développement inscrits dans la Loi de finance.

Par Achille Mbog Pibasso

Le Cameroun veut mobiliser 20 milliards de francs CFA sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à travers une émission le 12 février 2020 de Bons du trésor assimilable (BTA) d’après le chronogramme d’émission publié par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Les fonds issus de cette opération seront principalement destinés à la réalisation de plusieurs projets de développement, notamment dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, l’agriculture, les transports sans oublier les infrastructures sportives, un an avant la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 qu’abritera ce pays. 

D’une maturité de six mois, les principales caractéristiques de cette émission par voie d’adjudication des Bons du trésor assimilables s’adressent aux investisseurs des six pays de la zone : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad.

La Banque centrale rappelle que les personnes physiques ou morales souhaitant acquérir ces titres doivent s’adresser aux dix-neuf établissements de crédit agréés comme Spécialistes en valeurs du trésor (SVT) par le ministre en charge des Finances de la République du Cameroun.

Cette nouvelle opération de levée de fonds intervient dans un contexte marqué par les fluctuations du marché régional avec notamment une courbe de rendement de 2,3% en janvier 2020.

Selon la BEAC les rendements vont de 2,9% pour les titres d’un an de maturité à plus de 5% pour les titres de trois ans de maturité alors que les titres de cinq ans affichent un taux de rendement de 5,7%.

En plus des BTA, le calendrier prévisionnel des opérations sur le marché monétaire de la CEMAC prévoit que le Cameroun émettra des Obligations du Trésor assimilables (OTA) pour un montant global de plus de 50 milliards de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here