Moody’s salue la baisse des prêts non performants chez les banques ghanéennes

0

Moody’s Investors Service juge positive la baisse des prêts non performants (NPL) des banques ghanéennes tombés à 13,9% en décembre 2019, contre 17,3% en octobre 2019.

L’agence indique que cette situation découle de la récente mesure de nettoyage et de recapitalisation lancée par la Banque centrale du Ghana (BOG), tendant à redynamiser le secteur bancaire. Pour Moody’s, elle reflète également l’amélioration continue du système bancaire, qui se remet depuis 2017 de l’une des pires crises bancaires du pays. 

Aussi, les risques liés aux actifs restent le principal défi du crédit pour les banques ghanéennes car la qualité des actifs s’est affaiblie depuis 2014.

« Les créances improductives ont culminé à 23,5% en avril 2018 en raison de la faible croissance économique et de la volatilité des taux de change en 2015 et 2016 et des faiblesses des sept banques insolvables, précédées par une croissance rapide du crédit et des normes de souscription de crédit laxistes.
Depuis leur sommet, les prêts non performants s’améliorent à un rythme lent, tombant à 17,3% en octobre 2019 et à 13,9% en décembre 2019, une accélération significative de la tendance à la baisse » indique Moody’s dans son rapport.

Pour Moody’s, «cette amélioration reflète en grande partie l’application de la politique de radiation des pertes sur prêts de la banque centrale pour les prêts non performants entièrement provisionnés depuis plus de deux ans. De nouvelles directives réglementaires sur la gestion des risques soutiendront probablement cette tendance ».

L’agence prévoit par ailleurs que la croissance du crédit restera élevée à un niveau proche des niveaux actuels au cours des 12 à 18 prochains mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here