Ouattara à propos du rejet de l’Eco: «une intoxication»

1

En marge de ses présentations de vœux avec la presse ivoirienne, le 31 janvier 2020, le président Alassane Ouattara a apporté des précisions  par rapport au supposé rejet de l’Eco par les 7 pays de la Zone monétaire ouest africaine (ZMAO, (WAMZ en anglais). «C’est une intoxication pure et simple. Il n’y a que cinq pays qui se sont retrouvés à Abuja sur les quinze de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest [Cédéao]», fulmine-t-il, coupant l’herbe sous le pied des anti-Franc CFA, nombreux à crier au «bonnet blanc et blanc bonnet» suite à l’annonce du changement du Franc CFA en Eco, le 21 décembre à Abidjan lors d’une rencontre avec le président français Emmanuel Macron.

«La majorité des pays n’a pas été à cette réunion. Ce n’était pas une réunion des chefs d’Etat, mais de ministres et gouverneurs », a précisé M. Ouattara. « Ce que nous avons décidé au niveau des chefs d’Etat, notre volonté c’est de mettre l’éco en 2020 », sur la base, insiste-t-il, de «conditions».

La première condition, c’est de réunir les 5 critères de performance : déficit de moins 3 %, dette de moins de 70 %, faible inflation, etc. (…). Pour le moment, il n’y a que quatre ou cinq pays, dont la Côte d’Ivoire, qui remplissent ces critères », a-t-il poursuivi, soulignant que le processus devait être « graduel ». « Cinq, huit, dix pays [respectant les critères] peuvent se mettre ensemble », a-t-il dit, ajoutant que d’autres pouvaient ensuite les rejoindre à l’image de la zone euro commencée à onze et qui comprend dix-neuf pays aujourd’hui.

Et Ouattara d’user de son pouvoir persuasif d’ancien haut cadre de la BCEAO et du FMI: «Nous voulons faire les choses par étapes. Nous ne voulons pas de précipitation, mais nous ne voulons pas non plus que les pays qui ne respectent pas les critères de convergence bousculent le processus », a-t-il conclu dans une claire allusion au Nigeria. Les six pays de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMOA) avaient dénoncé « la déclaration visant à renommer unilatéralement le franc CFA en éco d’ici à 2020 », le 16 janvier à Abuja.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here