Barclays Kenya stabilise ses bénéfices au premier semestre 2019

0
Filiale du groupe britannique éponyme, Barclays Bank of Kenya est entrée dans le giron du groupe Absa basé en Afrique du Sud suite à la session de Barclays, en 2018, de ses activités en Afrique.

Barclays Bank of Kenya (BBK) a annoncé jeudi 29 août, un bénéfice après impôts de 3,88 milliards de shillings (environ 37,5 millions USD) sur les six premiers mois de l’année en cours, contre 3,76 milliards au premier semestre de l’année 2018.

Dans son communiqué annonçant ses états financiers, l’institution attribue cette « performance » à une croissance de 4% du revenu total, à une baisse de 3% des coûts d’exploitation et à une réduction de 4% de la perte de valeur.

Le bénéfice après impôts normalisé a augmenté de 13% à 4,3 milliards de shillings, précise-t-il, avant d’ajouter avoir alloué 560 millions de shillings au changement de marque pour Absa. Annoncé pour aboutir à la fin de l’année en cours, le processus de transition « a maintenant pris de l’ampleur et est achevé à environ 65% » d’après Jeremy Awori, le directeur général de Barclays Kenya.

Filiale du groupe britannique éponyme, Barclays Bank of Kenya est entrée dans le giron du groupe Absa basé en Afrique du Sud suite à la session de Barclays, en 2018, de ses activités en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here