L’EAIF finance l’agrandissement de la centrale Azito Energie en Côte d’Ivoire

0

Le Fonds d’Infrastructures pour l’Afrique Emergente (EAIF), membre du Groupe de développement d’infrastructures privées ( PIDG), a accordé 28 millions d’euros à l’extension de la centrale à gaz Azito Energie en Côte d’Ivoire.

Ce prêt, approuvé le 19 juillet, constitue la deuxième facilité consenti à Azito par l’EAIF. La clôture financière est prévue pour septembre. Le premier, d’un montant de 30 millions de dollars, accordé en 2012, était destiné à financer la construction de la première usine. 

La Société financière internationale (SFI) est l’arrangeur principal mandaté pour le financement par emprunt d’Azito4, aux côtés de l’institution française de financement du développement, la Société de promotion et de participation pour la coopération économique (PROPARCO), en tant qu’arrangeur principal des Banque africaine de développement («BOAD»), en tant qu’arrangeur de la tranche locale.

Connu sous le nom d’Azito 4, l’installation de 253 MW supplémentaires permettra de porter sa puissance à 710 MW. Il produira de l’électricité à faible coût. La construction de la nouvelle usine devrait durer environ 18 mois.

Toute la production électrique de l’usine sera achetée par la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), une entreprise privée, cotée à la Bourse d’Abidjan et détenue majoritairement par Eranove, l’un des principaux fournisseurs de production d’électricité et d’eau potable et de services publics en Afrique de l’Ouest. 

Azito appartient à 77% à Globeleq Africa Holding Limited et à 23% à Industrial Promotion Service (Afrique de l’Ouest). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here